S’envoler grâce à l’éléctricité

S’envoler grâce à l’éléctricité

ERAOLE
Raphaël Dinelli, ingénieur navigateur, s’est donné pour objectif avec son projet ERAOLE de développer un démonstrateur d’avion électrique à énergies propres ; d’une autonomie et vitesse de croisière d’au moins 70 heures et 100 Km/h.
De conception biplan, pour un maximum de portance des ailes, la structure est en matériau composite à fibre de carbone, offrant un maximum de résistance et légèreté. Sa centrale électrique allie trois modes de générateurs, avec :
 *Des panneaux photovoltaïques à haut rendement (~24%)déployés sur l’ensemble des ailes assurant 50 KW au décollage et 20 KW en vitesse de croisière ; de jour et par temps clair.
*Une centrale thermique – à huile végétale Biojet issue de déchets de canne à sucre – qui, sous contrôle informatique des besoins en électricité, assure la charge de deux batteries.
*Un hydrolyseur fournissant de l’hydrogène, à partir de l’huile végétale et de l’eau, en tant que dopage de combustion ; ce générateur pourra à terme permettre l’intégration d’une pile à combustible.
2019 devrait voir la consécration de ce démonstrateur, selon Frédéric Thual, correspondant Pays de la Loirepour La Tribune ; ce qui ouvrirait la voie d’un transfert de technologie vers l’aviation civile.
          Guy NICOLAS                                                                                                                       6 avril 2019
2019-04-26T16:20:20+00:00